page actuelle en français   aller sur la version anglaise

CD : Patch Work Music

Titres du CD :

Bertrand a composé deux titres
sur les 10 présents du CD Patch Work Music :

Solitude Standing (7'30) 1'52s/1,7Mo
Valentin (5'15)

A PROPOS DE L'ALBUM...

Clin d'oeil au mot "patch" qui évoque à lui seul la technique employée sur les anciens synthétiseurs analogiques où les différents modules du système sont reliés par des câbles.
Idée maîtresse, "Patchwork" est, ici, un rassemblement de morceaux différents mais complémentaires créés par plusieurs musiciens pour constituer un ensemble cohérent.

Bertrand a proposé pour cette compilation des morceaux qu'il avait déjà enregistrés ; cependant les versions de Patch Work Music sont des versions retravaillées, allongées et remixées.
Au moment de l’enregistrement de ces nouvelles versions Bertrand disposait d’un JV880 (expander du JV80), en plus de son équipement habituel.

"Solitude Standing" vient de "Prière" et se trouve, ici, enrichi d'un passage très séquencé rappelant le goût de Bertrand pour la musique électronique des années 70 et, en particuliers, celle de Tangerine Dream.

"Valentin" est intéressant principalement par la contribution d'Olivier Briand en tant que percussionniste qui enrichit le morceau de sons de timbales.

Merci à Christian Gérard pour son travail de PAO.

LES CINQ ASSOCIES

L'équipe Patch Work MusicChristian Gérard, Olivier Briand, Jean-Christophe Allier, Lionel Palierne, et Bertrand Loreau sont cinq musiciens qui entretiennent une longue amitié.
Avant la réalisation du CD, ils formaient l'équipe du magazine "KS mag", entièrement consacré à la musique électronique.

Patch Work Music est la première apparition discographique pour trois des participants et est l'occasion de découvrir leur musique.

Le but de l'association Patch Work Music était de favoriser par tous les moyens la promotion d’artistes musicaux français faisant preuve d’aucun compromis commercial et d’une grande authenticité.

ILS EN PARLENT...

La sensibilité de Bertrand est une merveille, chaque séquence additionnelle rassure, transporte, donne une légère touche orientale. Sécurité, sérénité, des temps paisibles, une évasion dans le crépuscule où chaque son vient renforcer l'homogénéité de l'ensemble.
Fabien Enreille - KS Mag - Fr

... à noter, l'excellente intro sur "Valentin", digne du meilleur Schulze analogique (Velvet Voyage/Mirage 1977).
Gilles Garneau - KS Mag - Fr

Le CD = un bel exemple de professionalisme et de camaraderie.
Olivier Bégué - Rubycon team - Fr

L'unité (du CD) est excellente et nous fait oublier la différence de style (de chaque musicien).
Darklion - Fr

© 2002-2013 | Mentions légales